ART DE SEDUIRE

Art de Séduire

Art de séduire.

Depuis que le monde est monde, qu’on soit un homme ou une femme, on est tous à la recherche de l’arme ultime de séduction qui fait que les autres craquent pour nous.

Art de séduire et séduction sont les bases de la drague.

Cependant, la drague et la séduction sont le plus souvent un jeu subtil et inattendu.
Certes, on ne se prend pas au sérieux, mais attention, tous les coups ne sont pas non plus permis !

Alors comment procède-t-on ? Faudrait-on mettre le paquet ou miser sur le naturel ?

rencontres sexy

De plus, la ligne est parfois étroite entre être séduisant et être effrayant !

En vérité, il n’y a point de secret ultime pour être irrésistible.
Il n’y a qu’une et une seule chose qui peut nous empêcher d’y arriver.

Ce n’est pas parce qu’on n’est pas assez beau ou belle, non plus, parce qu’on ne se ballade pas en Ferrari ou qu’on ne peut pas se payer les chirurgies capricieuses de certaines stars, c’est qu’on se met tout seul des bâtons dans les roues !

Pour qu’« en amour, les hommes vont à la chasse… les femmes à la pêche » comme le dixit si bien Victor Hugo, faisons le point sur l’art de séduire !

La drague est un art de séduire qu’il faut travailler sur différents points.

 

  1. Lorsqu’on est une femme.

Les femmes ont une façon de séduire plus passive que les hommes.

Si on compare à la manière de l’homme, leur jeu est souvent nettement plus subtil.

Pour cela, elles usent d’attitudes gestuelles, allant des jeux de regard, à une posture cambrée ou à des coudes en appui.

Mais il peut arriver que le sexe opposé ne capte pas ces signaux non verbaux.
Dans un tel cas, on n’hésite surtout pas à faire le premier pas.

Sans pour autant jouer les femmes fatales, au risque d’effrayer Monsieur, on peut tout à fait l’aborder et engager la conversation. À lui ensuite de prendre l’initiative et de poursuivre le jeu de séduction… ou non !

rencontres sexe

 

  1. Lorsqu’on est un homme.

Dans la séduction ou en art de séduire, les hommes vont plus user de la parole.

Même si pour certains, un simple regard suffit pour faire tomber une femme sous leur charme, pour les autres, et même pour ceux qui n’auront pas eu à faire le premier pas, le langage verbal est inévitable.

À ce moment précis, on ne doit plus alors se cacher derrière notre timidité.

La raison est simple, si la femme a exprimé sa réceptivité, elle s’attend à ce que l’homme démontre toute son entremise et son art de séduire.

Si ce n’est pas le cas, elle prendra cette indifférence pour une répulsion et mettra un terme au processus de séduction.

Toutefois, lorsqu’on l’utilise sans grande intelligence, on donne de suite l’image persistante du dragueur lourd et indélicat, se servant de ses muscles et de sa belle voiture pour séduire les femmes !

 

  1. Aussi, on reste soi-même…

Rester soi-même est la clé qui ouvre toutes les portes en art de séduire.

Mais soyons clair, il ne s’agit pas de se contenter d’une platitude totale qui ferait fuir plus d’un, boudant le moindre effort pour embellir.

Il faut tout simplement dégager une certaine cohérence. On reste soi-même, on s’assume, et on est fort, donc on peut. À la limite, on ne demande pas, on prend !

Nul besoin de nous cacher derrière un masque, ni de devoir enfiler notre costume de Super-Séducteur. En d’autres termes, on ne triche pas en séduction !

Plus on se sentira à l’aise dans notre propre corps, plus la femme se sentira bien auprès de vous et sera bien plus réceptive à vos jeux de séduction et votre art de séduire.

 

  1. … mais on se met en valeur si on est une femme !

Comme il est dit précédemment, on reste soi-même sans pour autant rester banal en art de séduire.

Aussi, on souligne nos atouts sans en faire trop.

Toutefois, si ça peut paraître évident, c’est parfois tout un art de rester dans la subtilité, surtout pour les femmes !

L’astuce est de faire ce qu’il faut pour sublimer la bête, mais sans qu’on ne se doute une seconde du boulot accompli.

Avec des matières transparentes et fluides, on se fait direct un joli teint frais.

Les décolletés, ça peut se faire pour miser sur notre poitrine, tant qu’ils restent mystérieux et qu’ils ne descendent pas jusqu’au nombril.

On fait dans la subtilité en adéquation avec notre personne, notre corps et notre style.

 

  1. On laisse notre esprit disponible.

La séduction est à la base un état d’esprit. Une rencontre peut surgir n’importe où tout en restant improbable, mais bien souvent, elle nous prend au dépourvu !

Ainsi, on essaye donc de toujours rester disponible, on vit le présent intensément, et on se laisse surprendre.

On met de côté tous les préjugés superficiels et cette manière de faire coller l’autre à nos critères prédéfinis.

On ne pense pas trop à la séduction, on est là pour connaître l’autre, pour passer un bon moment, et surtout, pour s’amuser.

On ne cherche pas en permanence à voir les signes d’intérêt ni à mesurer en temps réel nos progrès en art de séduire et en séduction.

Les bonnes surprises sont parfois celles dont on s’attend le moins.
On se laisse alors approcher, ou pourquoi pas, on va vers l’autre sans a priori !

 

  1. On capte les messages codés (Body language).

Généralement, les femmes usent de leur gestuelle, de leur féminité et de leur physique pour attirer le sexe opposé.

Elles disposent de codes qu’elles envoient aux hommes qui les repèrent pendant la drague et la séduction.
Le Body Language ou le langage du corps ou encore langage corporel;

Son corps et son attitude vous disent beaucoup de choses si ce n’est pas tout !
En fonction de son attitude, vous pouvez savoir ce qu’elle ressent, ce qu’elle veut et si elle vous veut vous !

J’en parle bien sûr dans mon livre, Les 100 Meilleurs Conseils de Drague.
C’est une part importante dans la drague et la séduction, le Body Language c’est sa manière de communiquer avec vous pendant la drague et de vous faire comprendre certaines choses sans vous les dire directement.

Ce sont des messages non verbaux : rire, passer la main dans ses cheveux, faire découvrir sa nuque… des signaux d’invitation que les hommes ne doivent pas négliger.

Mais ce qu’il y a de plus important, c’est l’échange de regard. Au milieu de la foule et du bruit, on croise le regard de l’autre, une seconde suffit pour ressentir soit de l’attirance, soit de la répulsion.

Cette rencontre de regards est déterminante dans la suite du processus de séduction. Si l’attirance est présente des deux côtés, c’est une chance à saisir, et on se lance !

 

  1. On séduit sans paraître en manque.

Dans l’art de séduire, il faut garder en tête que l’une des règles fondamentales est de ne jamais être en demande.

Et ça se vérifie ! On part juste des faits bruts pour s’en convaincre : c’est toujours lorsqu’on n’est plus seul que les autres sont attirés par nous comme des mouches !

Tout simplement parce qu’on dégage un message subliminal imparable, on est sûr de nous, on s’aime, on n’a pas besoin des autres, « passez vos chemins les autres ! »

Ce qu’on en retient, c’est qu’il faut s’aimer suffisamment soi-même pour ne pas avoir besoin de l’autre, avoir juste envie. Être désespéré et séduire ne riment pas ensemble.

Plus on a l’air en manque d’affection, moins on est séduisant. Même si on sent vraiment ce manque, on n’y cède pas, c’est un art de séduire.

Nos besoins seront satisfaits à un moment ou à un autre, mais peut-être pas maintenant : c’est un simple retard de satisfaction !

On séduit plus lorsqu’on n’est pas affamé ni désespéré et qu’on sait qui on est, où on va, et ce qu’on vaut.

 

  1. On passe à l’attaque en engageant la conversation.

À ce stade, la drague et le jeu de séduction sont déjà bien enclenchés.

La femme a clairement fait paraître son attirance, et l’homme n’est pas passé à côté de ces micros-messages corporels.

Chacun doit alors faire fi de sa timidité pour passer à l’étape de la conversation.

Tout peut prendre fin à ce moment ou, au contraire, ouvrir les portes à une belle histoire !
On n’accorde pas une grande importance au contenu de la discussion.

De toute façon, une grande partie de la communication est basée sur le langage non verbal.

On veille tout de même à ne pas trop parler de soi et à ne pas faire des blagues sans aucune consistance. Encore une fois, on reste simple, et on laisse tout venir naturellement.

 

  1. On se met en avant dans la conversation.

Il y a des incontournables dans la conversation et en art de séduire.
Même les personnes au physique banal peuvent se révéler très attirantes lors de la discussion.

Être cultivé, savoir jouer avec les mots, avoir de la répartie……autant d’atouts qui peuvent séduire une personne sensible et réceptive à la finesse de certains esprits.

La voix est un atout indéniable de l’art de séduire, chez les hommes comme chez les femmes.
On n’hésite pas à travailler notre intonation, notre rythme et notre rire.

De plus, si on a un accent assez atypique, il peut aussi devenir une arme de séduction redoutable.
On mise également sur notre gestuelle. L’allure, le charisme, l’élégance… toutes ces qualités proviennent de la façon dont on parvient à mouvoir notre corps.

Dans la drague et la séduction, on travaille notre allure, et on apprend à avoir de beaux gestes.
Mieux encore lorsqu’on s’entraîne à rouler des yeux afin d’avoir un regard périphérique !

 

  1. On est sûr de soi, mais on écoute aussi les autres.

L’assurance est de mise en art de séduire sans pour autant paraître arrogant et prétentieux.
Pour ne pas franchir ce cap, on accorde de l’attention à l’autre.

Séduire et draguer, c’est aussi observer, écouter et agir.
Le truc est de savoir intéresser, le montrer, être simple et attentionné.
De cette manière, on adopte une assurance à la fois venimeuse et qui crée instantanément une dépendance pour l’autre personne.

Le pont se créera de suite entre la « proie» et nous.
Si on se transforme en moulin à paroles, l’autre ne peut pas en placer une.

Si on fait semblant de l’écouter d’une oreille distraite, on ne saura jamais tout à fait qui elle est vraiment, et elle se sentira décidément bien seule.

Bref, ce n’est qu’en creusant la surface qu’on peut découvrir des trésors, et c’est en allant chercher le désir qu’on le trouve.

 

  1. On use de son humour.

On ne le répète jamais assez : « Femme qui rit à moitié au lit », comme le dit l’adage.

Et c’est tout aussi valable pour l’autre sexe.

Faire rire l’autre est une autre manière de s’offrir, de montrer qu’on a de l’esprit, qu’on est libre, qu’on n’a pas peur et qu’on assure !

Et ce n’est pas compliqué, nul besoin d’être un comédien professionnel pour ce faire.

Même si on n’a pas toujours la répartie qu’il faut, on peut toujours faire de l’humour sur soi-même.

Faire de la dérision et être capable de se critiquer, de se moquer… prouvent qu’on ne porte pas de masque et qu’on ne se déguise pas.

C’est une preuve de recul, elle est attractive et montre souvent un niveau intellectuel de haut rang.

De plus, les études ont démontré que l’humour et l’envie de jouer chez les hommes signalent la non-agressivité, tandis que chez les femmes, ils indiquent la jeunesse et la fertilité.

 

  1. On garde un côté mystérieux.

Comme on ne raconte pas sa vie à n’importe qui, on ne met pas son âme à nu devant le premier venu ! En art de séduire, laissons l’autre nous découvrir petit à petit, il faut donner à cette personne l’envie de le faire.

Plutôt que de parler de tout et de rien et de déballer notre vie entière à la face de l’autre, on opte pour la tactique des morceaux choisis et des petits mystères.

Pour cela, il n’y a rien de mieux que de miser sur des expériences fortes ou des évènements qui nous ont profondément touchés.

Que cela concerne la perte de notre petit animal de compagnie, l’engueulade avec notre boss ou encore notre passion folle pour un film romantique fait de guimauve qui nous a vraiment retournés, on se lance !

C’est ainsi qu’on se raconte avec vérité, mais en parcimonie, tout en donnant à l’autre l’envie d’en savoir plus. Cette part de secret donne à coup sûr une aura de séduction, du vrai art de séduire.

 

  1. On doit parfois faire taire notre égo.

Il y a une grande différence entre l’égo et l’estime de soi.

L’estime de soi est l’évaluation ou le jugement faits d’un individu par rapport à sa propre valeur.

On est donc conscient de ce qu’on a déjà accompli, et on est fier du résultat.

Par crainte de nuire à cette image de soi que l’on s’est construite, par peur de prendre un râteau ou de se faire rejeter et de se voir repousser, on n’ose pas sortir de notre bulle, ça, c’est de l’égo.

Si l’estime de soi aide à se construire, l’égo tire vers le fond.

L’art de séduire implique une bonne dose d’estime de soi et jamais d’un égo démesuré. On n’a rien à perdre, mais tout à y gagner lorsqu’on se lance dans un jeu de séduction.

 

  1. On montre qu’on n’est pas libre à tout moment.

La compagnie de personnes qui ont des vies passionnantes et bien remplies reste toujours sollicitée. Mieux vaut jouer cette carte, mais aussi pour ne pas étouffer l’autre et pour laisser la relation se construire à un rythme plus mesuré.

De temps à autre, lorsqu’une personne nous propose un rendez-vous, on ne dit pas immédiatement « OUI ».

On répond plutôt qu’on doit d’abord voir dans notre agenda, puis c’est seulement après qu’on accepte. Même si on n’a rien de prévu, on se la joue cool !

Ainsi, la sortie sera encore plus marquante, en un seul tour de main !

Ceci étant dit, on essaye tout de même au fur et à mesure de remplir notre agenda de vrais événements, avec des gens réels.

 

  1. On reste patient.

La plupart du temps, en art de séduire et en séduction, on cherche à aller trop vite.

On s’adresse à une personne en particulier, mais si les choses ne tournent pas comme on l’avait prévu, tout de suite, on se désintéresse, et on passe à la personne suivante.

On n’essaye même plus d’aller plus loin et de voir si on a envie de surmonter l’obstacle. Le mieux est de s’armer de patience, on donne tout, et on attend pour que les désirs se coïncident enfin.

Ce n’est qu’une question de temps, l’autre a juste besoin de découvrir à quel point on est génial ! Si on n’y croit pas à fond, alors on ne peut séduire personne.

Toutefois, il existe toujours l’exception qui fait la règle : séduire quelqu’un qui cherche une relation sérieuse alors qu’on ne veut qu’une rencontre d’un soir est une erreur fondamentale, et la réciproque est aussi vraie.

 

  1. On ne se fait pas de reproches.

Parce qu’on n’a pas su intéresser la personne qu’on convoite que nous voilà en train de passer notre temps à nous le reprocher.

On ressasse tout dans notre esprit, et on regrette de ne pas avoir eu le mot approprié au moment voulu : on aurait mieux fait de dire ceci plutôt cela…

On se demande bien pourquoi les choses ne tournent jamais comme on a prévu même qu’on se plaint constamment qu’on manque vraiment de chance.

Maintenant stop ! On arrête de se flageller avec des « si seulement », et on revient intégralement dans la réalité.

Les échecs sont des choses qui arrivent, il faut les admettre et en prendre tout simplement note, en tirer une leçon.

Même ceux qui se disent être des pros dans la séduction se prennent souvent des râteaux, moi aussi.
C’est comme cela que l’on apprend, avec de l’expérience.

Mais leurs tactiques, c’est qu’ils essayent de comprendre pourquoi ils ont échoué pour pouvoir ensuite progresser et de ne plus commettre les mêmes erreurs en art de séduire.

Art de séduire, séduction, drague, c’est tout un travail et une préparation en suivant les conseils de drague dans mon ebook à télécharger.

D’autres Conseils de Drague Efficaces :

rencontres locales